Favorisme contacter Flux RSS


Principe du Texas Hold'em

Introduction

Le poker est un jeu de cartes où l’on peut miser de l’argent. Le but est de gagner l’argent en remportant les mises ; les joueurs lorsqu’ils n’ont plus de mises étant éliminés au fur et à mesure. Il existe différents types de poker, comme le Poker Omaha ou le Texas Hold’em. C’est le poker texas hold’em, le plus populaire du moment dont nous parlerons dans cet article.

Principe du jeu

Un jeu de 52 cartes est mélangé et coupé, puis une carte est donnée à chaque personne assis autour de la table, puis une seconde. Trois cartes seront dévoilées sur la table, puis une quatrième, puis une cinquième. Votre main est composée des cartes communes plus vos 2 cartes. Le gagnant est celui qui a la meilleure main (la meilleure combinaison de 5 cartes entre ses cartes et les cartes communes) ou le dernier à ne pas s’être couché. Le gagnant emporte la totalité des mises sur la table.

Intérêt du poker

Le poker est certes à la base un jeu de hasard : on ne peut connaître ni la carte des autres, ni prévoir ses 2 cartes, ni les cartes qui seront dévoilées sur la table et qui seront communes à tous les joueurs.

Mais le hasard ne fait pas tout. Le poker est avant tout un jeu de stratégie. En effet, les modèles mathématiques mais surtout des stratégies de psychologie permettent de prendre un ascendant sur les autres joueurs.

Probabilités au poker

Il existe des modèles mathématiques pour connaître ses probabilités de gagner au poker. Par exemple, avec une paire servie (une paire de deux par exemple), vous faites partie des 50% de meilleurs jeux. Avec deux rois, parmi les 25% de meilleurs jeux. Ainsi, si vous jouez à 6 autour d’une table et qu’on vous donne deux rois, pour gagner il faut que les 5 autres jeux soient moins bons (75% de probabilité chacun) soit 75%^5 = 24%. Vous avez au départ 24% de chances de gagner, tandis que la même main avec 3 joueurs vous fera gagner dans 75%^2 = 56% des cas.

Lorsque les trois premières cartes communes seront dévoilées, les probabilités changeront bien évidemment. Pour cela, il vous faudra…

Analyser le jeu des autres

En fonction de vos cartes et des cartes en commun, vous pouvez deviner le jeu des autres. Si vous voyez une paire de valet en commun et que vous avez-vous-même un valet, la probabilité que quelqu’un d’autre sur la table aie un valet est faible.

Vous pouvez aussi analyser les jeux possibles. Si vous voyez sur la table par exemple les cartes de valeur : 2 – 6 – 7 – 8 – 9, il suffit qu’une personne sur la table aie 5 ou 10 pour avoir la suite. Si vous n’avez qu’une paire (une paire de 8, ou une paire d’as servie), cela est risqué de continuer le jeu, sauf à bluffer.

Enfin, analyser le jeu de vos adversaires (sont-ils des bluffeurs ? des modèles mathématiques qui ne misent qu’à bon escient ?) mais aussi leur visage, leur sourire, leur nervosité, permet d’affiner son jeu, et de tenter de deviner le jeu de vos adversaire et de jouer en conséquence. Il va sans dire que moins on envoie d’indice aux autres (sourire, transpiration, clignement des yeux…), mieux c’est.

Bluff

Enfin, vous pouvez bluffer. C'est-à-dire faire croire que vous avez un bon jeu en misant de très grosses sommes alors que vous n’avez rien, afin d’obliger vos adversaires à se « coucher » (retirer du jeu) et récupérer le pot ou simplement les blind. Vous pouvez aussi « sous-jouer » à savoir ne pas miser comme un porc lorsque vous avez un bon jeu afin de ne pas dévoiler un bon jeu aux autres joueurs et éviter qu’ils ne se couchent. Ainsi, le pot augmente, et vos gains à la sortie.

Bien évidemment, le bluff est risqué. Le mieux est d’être crédible. Bluffez à bon escient, car si l’on bluffe tout le temps, on court à la ruine. Et surtout, on n’impressionne plus personne, ce qui fait que les autres joueurs seront tentés de suivre. Or, quand on bluffe « positivement » il ne faut pas que les autres suivent mais qu’ils se couchent… Tandis que le joueur impassible qui joue de façon quasi-mathématique, s’il bluffe de temps en temps, fera penser aux autres qu’il a vraiment un bon jeu et les obliger à se coucher.

Enfin, attentions aux riches. Si vous avez 100 points en jetons et qu’à votre table, un en a 3 000, ce riche pourra « payer pour voir » et rapidement vous ruiner. Lorsque vous bluffez, vous prenez un risque. Il faut que si les autres vous suivent, ils prennent eux aussi un gros risque. Sinon ne bluffez pas.

Lire la suite: Déroulement du jeu

Article connexe: Bluff

Strategies Poker vous souhaite une bonne visite sur son site.

Bookmark and Share

Fleche retour bas
Vous avez aimé le site? N'hésitez pas à nous contacter et faire de ce site votre page de démarrage